Bitget App
Trade smarter
Acheter des cryptosMarchésTradingCopyBotsEarnWeb3

e-CNY, la monnaie numérique de la banque centrale chinoise, et son impact sur le marché crypto

iconShare
2023-07-20
e-CNY, la monnaie numérique de la banque centrale chinoise, et son impact sur le marché crypto

Consciente du potentiel et de l'efficacité des stablecoins et des monnaies numériques, la Chine développe de manière proactive une forme numérique de son yuan depuis près d'une décennie. Mais ce n'est que lorsqu'elle a annoncé qu'elle commencerait à payer les fonctionnaires de certaines régions avec le yuan chinois numérique, également connu sous le nom de e-CNY, à partir de mai 2023, que le monde a vraiment commencé à s'intéresser à la question.

Cette évolution importante intervient à un moment où le monde entier s'inquiète de l'affaiblissement du puissant dollar, de l'augmentation des taux d'inflation et de la menace d'une récession mondiale. Dans ce contexte de questions économiques pressantes qui occupent le devant de la scène, il est impératif d'approfondir et de comprendre les implications de ce yuan numérique ainsi que ses impacts potentiels sur le marché des cryptomonnaies.

L'e-CNY en quelques mots

La Banque populaire de Chine (BPC) s'est lancée dans un ambitieux projet de création de l'e-CNY, une monnaie numérique de banque centrale (CBDC) qui vise à transformer la manière dont les gens effectuent leurs transactions en fournissant une forme numérique d'argent liquide. Outre le fait d'avoir le même statut juridique, l'e-CNY a une valeur équivalente à celle de son homologue papier, le yuan chinois (CNY), avec un taux de change de 1:1 entre les deux formes de monnaie. Cela signifie que les particuliers auront la possibilité d'échanger des e-CNY contre des yuans physiques, et vice versa. Contrairement aux autres cryptomonnaies, l'e-CNY est conçu comme une monnaie légale, servant de moyen d'échange officiel, d'unité de compte, et de réserve de valeur soutenue par le gouvernement.

Selon le le livre blanc de l'e-CNY, le modèle opérationnel de l'e-CNY suit une approche de gestion centralisée avec un système à deux niveaux. La BPC détient le pouvoir d'émettre des billets de banque électroniques et gère l'ensemble de leur cycle de vie. Les banques commerciales servent d'opérateurs autorisés, échangeant et faisant circuler les e-CNY auprès du public.

Contrairement à d'autres stablecoins et cryptomonnaies, l'e-CNY n'est pas fondé sur un registre décentralisé basé sur la blockchain et sert principalement de substitut à l'argent liquide en circulation. Par conséquent, l'e-CNY fonctionne dans un cadre centralisé sous la supervision de la BPC. Son réseau suit le concept "une crypto, deux bases de données, trois centres". "Une crypto" fait référence à l'e-CNY. Les "deux bases de données" désignent les deux bases de données stockées et gérées par les deux niveaux du modèle opérationnel susmentionné, à savoir la BPC et les banques commerciales. Enfin, les "trois centres" correspondent au centre d'authentification, au centre d'inscription et au centre d'analyse big data. Le premier gère les informations relatives à l'identité des utilisateurs de l'e-CNY ; le deuxième suit la circulation du yuan numérique ; le troisième gère et atténue les risques dans l'ensemble du système, en supervisant des tâches telles que la vérification KYC, la lutte contre le blanchiment d'argent, et d'autres mesures de contrôle des risques.

Même si l'e-CNY est émis par la BPC, d'autres méthodes de paiement numérique telles qu'Alipay et Wechat Pay dominent l'espace depuis longtemps, ce qui fait que de nombreux ressortissants chinois s'interrogent sur la nécessité d'une nouvelle forme de paiement numérique. Pour favoriser une adoption généralisée, le gouvernement a mis en œuvre une série de stratégies. Il s'agit notamment d'intégrer le yuan numérique comme option de paiement chez des millions de commerçants dans tout le pays, de faciliter le paiement des salaires des fonctionnaires en e-CNY, d'offrir des bons pour inciter à l'utilisation, d'envoyer des e-CNY dans les portefeuilles des nouveaux utilisateurs, d'intégrer l'e-CNY dans Alipay et WeChat, et bien d'autres initiatives.

La concrétisation de ces stratégies efficaces a permis d'obtenir des résultats significatifs. Dès novembre 2021, 140 millions de particuliers et 10 millions d'entreprises s'étaient déjà inscrits pour ouvrir un compte de yuan numérique. De plus, la valeur totale des transactions a dépassé les 100 milliards de CNY en 2022, soit environ 13,9 milliards de dollars. Si ces chiffres peuvent sembler modestes par rapport à la vaste base d'utilisateurs et aux volumes de transactions de WeChat Pay et Alipay, ils soulignent la popularité croissante et l'adoption généralisée du yuan numérique. Il est important de noter qu'au cours de sa première année d'utilisation publique en 2020, la valeur des transactions de l'e-CNY ne fut que de 2 milliards de CNY (environ 290 millions de dollars).

Actuellement, le réseau de l'e-CNY est d'une ampleur relativement limitée et s'adresse principalement aux petites transactions quotidiennes. La BPC participe activement au développement de l'infrastructure tout en collaborant avec les banques, les commerçants, les entreprises et même les gouvernements étrangers afin de promouvoir l'adoption généralisée de l'e-CNY, tant au niveau national qu'international. Cet effort concerté vise à établir un écosystème solide qui favorise l'utilisation transparente de l'e-CNY et encourage son acceptation à l'échelle mondiale.

Implications pour le marché des cryptomonnaies

Dans le monde en constante évolution des monnaies numériques, l'essor des CBDC présente à la fois des opportunités et des défis majeurs pour les défenseurs des cryptomonnaies, en particulier lorsque la CBDC est soutenue par l'une des plus grandes économies du monde, comme dans le cas de l'e-CNY. Bien que les CBDC comme l'e-CNY valident le concept des monnaies numériques et puissent potentiellement favoriser une adoption plus large des cryptomonnaies, leur nature centralisée contredit l'éthique décentralisée des cryptomonnaies telles que le Bitcoin.

En fait, l'une des motivations derrière la création du e-CNY est de remplacer les stablecoins, car la BPC les perçoit comme un risque pour le système monétaire international, les politiques monétaires, les systèmes de paiement et de compensation, ainsi que pour la gestion des flux de capitaux transfrontaliers. En introduisant l'e-CNY, la Chine vise à répondre à ces risques et défis liés aux stablecoins.

En outre, l'e-CNY fournit à la Chine un moyen de restreindre davantage le trading et l'utilisation des cryptomonnaies à l'intérieur de ses frontières. La Chine impose depuis longtemps des réglementations strictes sur les cryptomonnaies, en particulier le Bitcoin. En 2021, la BPC a publié une annonce demandant aux banques et aux institutions de paiement chinoises d'interrompre un large éventail de services liés aux cryptomonnaies, notamment l'ouverture de comptes, les transactions et les règlements.

De plus, l'e-CNY devrait réduire les coûts de transaction et promouvoir l'inclusion financière en fournissant une monnaie numérique accessible aux personnes qui n'ont pas accès aux services bancaires traditionnels. La possibilité d'utiliser le yuan numérique sans compte bancaire et de le stocker sur un téléphone portable facilite la participation à l'économie de ceux qui étaient auparavant exclus des services financiers. Ces objectifs s'alignent sur ceux, plus généraux, des cryptomonnaies. Par conséquent, l'adoption de l'e-CNY pose un défi quant à l'utilisation et à l'adoption des cryptomonnaies, car elle remplit certaines des mêmes fonctionnalités, et ce de manière contrôlée.

Pour étendre l'influence du yuan numérique au-delà de ses frontières, la Banque populaire de Chine développe des méthodes de paiement transfrontalier pour l'e-CNY. Cette initiative devrait contribuer à internationaliser le yuan, à améliorer l'efficacité des règlements transfrontaliers de la Chine et à surpasser les systèmes financiers existants, notamment SWIFT, le plus grand réseau mondial de messagerie financière à l'heure actuelle. En tirant parti des avantages technologiques de l'e-CNY, la Chine entend se positionner en tant que leader mondial dans le domaine des monnaies numériques. Compte tenu des efforts déployés à l'échelle mondiale en faveur de l'e-CNY, il semble que la Chine ne cherche pas seulement à s'attaquer au Bitcoin d'un point de vue réglementaire, mais aussi dans le cadre d'une compétition visant à faire du yuan un concurrent potentiel pour devenir la prochaine monnaie de réserve mondiale, à mesure que la domination de l'USD faiblit. Bien que le Bitcoin continuer de gagner en popularité, il se heurte encore à de nombreux obstacles dans sa quête pour défier le dollar, principalement en raison de l'attitude conservatrice des gens à l'égard d'une nouvelle forme de monnaie non réglementée.

Certains affirment que l'e-CNY pourrait servir de devise de conversion pour les cryptomonnaies, car l'argent numérisé pourrait facilement circuler entre différents portefeuilles. Cela ressemble à la façon dont les devises fiat entrent sur le marché crypto, par la création de stablecoins comme l'USDT et l'USDC. Toutefois, le contrôle total du gouvernement chinois sur l'e-CNY suscite des inquiétudes. En effet, une fois que le gouvernement détecte l'utilisation d'e-CNY sur les plateformes d'échange crypto ou dans le cadre du trading de cryptomonnaies, il peut rapidement interdire les portefeuilles concernés. Malgré les affirmations du gouvernement chinois concernant l'anonymat de l'e-CNY, les processus de chiffrement et de déchiffrement sont étroitement surveillés par le gouvernement, comme le montre le modèle des "trois centres", ce qui rend l'anonymat réel inexistant.

Compte tenu de l'opposition fondamentale entre l'éthique même de la crypto et l'e-CNY centralisé, il est raisonnable de se demander si la Chine pourrait intensifier sa répression des cryptomonnaies pour promouvoir sa propre monnaie numérique. Ce scénario potentiel a des conséquences importantes pour l'avenir des cryptomonnaies et la mesure dans laquelle les gouvernements peuvent exercer un contrôle sur le paysage de la finance numérique. Ces conséquences sont d'autant plus pertinentes qu'un nombre croissant de gouvernements, y compris ceux des États-Unis et de l'UE, expriment leur intérêt pour le développement de leurs propres CBDC.

Alors que des CBDC comme l'e-CNY continuent d'émerger, leur impact sur le paysage crypto demeure complexe. Si les CBDC valident le concept de monnaie numérique et peuvent en favoriser l'adoption, la nature centralisée de ces dernières remet en cause les idéaux décentralisés des cryptomonnaies, initiés par le Bitcoin. L'affrontement entre l'e-CNY et les cryptomonnaies comme le Bitcoin illustre parfaitement une bataille plus large qui se mène entre les formes de monnaies centralisées et décentralisées. Le résultat ne façonnera pas seulement l'avenir de la finance, mais déterminera également le degré de contrôle que les gouvernements peuvent exercer dans un monde de plus en plus numérique.

e-CNY, la monnaie numérique de la banque centrale chinoise, et son impact sur le marché crypto image 0

Avertissement :
Les opinions exprimées dans cet article le sont à titre informatif uniquement. Cet article ne constitue pas une recommandation des produits et services présentés, ni un conseil en matière d'investissement, de finance ou de trading. Il convient de consulter des professionnels qualifiés avant de prendre toute décision financière.